IMG 0080Le Volontariat souhaitait étendre son  action à des villages plus éloignés, pour des familles nécessiteuses. Démarré en 2017, le projet Kilinjikuppam a véritablement pris son essor en 2018. Le comité de Paris contribue à financer la rénovation des installations.

 

 

A la fin des années 60, le Volontariat s'est installé dans le quartier d'Uppalam, insalubre et extrêmement pauvre à cette époque. 50 ans plus tard, les besoins ne sont plus les mêmes, la grande pauvreté s'éloigne de la proche banlieue. Elle reste en revanche très présente au-delà.

Fort de ce constat, le Volontariat a donc décidé de pousser son action un peu plus loin. Après avoir mené des études dans les villages environnants,  le village de Kilinjikuppam (à 14km de Pondichéry) a été retenu. Celui-ci est suffisamment proche du Volontariat pour que les équipes puissent superviser et contrôler périodiquement le programme. Les besoins sont immenses, 120 familles y habitent. Les besoins exprimés en priorité par la communauté étaient une crèche pour les tout-petits du village et une aide aux enfants pour les cours du soir.

C’est donc à ces 2 priorités que les équipes du Volontariat se sont attelées en 2018.

 Avant toute chose, il a fallu trouver un endroit pour assurer ces 2 fonctions. Une église désaffectée existait. L'Archeveché a accordé au Volontariat une concession gratuite pendant 10 ans avec tacite reconduction. 

Le comité de Paris a participé au financement de la première tranche de rénovation du bâtiment existant, ainsi qu'au financement du fonctionnement de l'accueil des enfants :

 Chapelle  IMG 0079 dalle chapelle 
     

 

  • Crèche

La crèche accueille 13 enfants depuis le 19 octobre. . Elle fonctionne tous les matins des jours ouvrables. Pour le moment, 13 enfants de 1 à 3 ans y sont accueillis. Dans les mois à venir, la crèche fonctionnera la journée entière. 

  • Cours du soir

Nous  pouvons désormais accueillir dans ce lieu tous les soirs après l’école jusqu'à 120 enfants pour les activités post scolaires. Ils sont répartis en 2 groupes. L'espace étant insuffisant, le batiment a déjà été prolongé par une dalle en ciment, qui sera prochainement couverte par un auvent, afin de pouvoir y installer les enfants également pendant la saison des pluies.

  • Sur le plan sanitaire 

Un check up de 300 villageois a été effectué, des médicaments distribués. Tous les enfants ont eu une visite médicale et ceux nécessitant des soins particuliers ont été dirigés vers les hôpitaux appropriés. Une infirmière du Volontariat est présente à plein temps sur place, ainsi qu’un membre du dispensaire, à mi-temps.

Le Comité de Paris participe maintenant au financement de l'extension du bâtiment qui comprendra une cuisine,une remise et 2 toilettes.

 

construction batiment